Surpoids et suralimentation : une approche intégrative

Le surpoids touche de nombreuses personnes en France et dans le monde. On réalise cependant que l’approche répandue selon laquelle il faut mettre en place une restriction calorique doublée d’une augmentation de l’activité physique ne fonctionne pas à long terme. En effet, 80 % des personnes ayant suivi un régime restrictif reprennent le poids perdu dans l’année qui suit.

En réalité, l’acte de manger dépasse le simple contenu de l’assiette et d’autres facteurs déterminants sont à prendre en compte. Les émotions, le contexte du repas, l’attention aux sensations alimentaires sont par exemple tout aussi essentiels que ce qui est ingéré.

Pour comprendre ce qui dans notre comportement alimentaire moderne peut mener au surpoids, on a réalisé un important travail de recherche. Il met en lumière un décalage entre la sagesse ancienne et des styles alimentaires actuels aux effets délétères.

Je vous propose un résumé des éléments issus de ce travail.

Surpoids et suralimentation : une approche intégrative

On a analysé les recommandations concernant la nourriture et l’acte de manger issus des traditions culturelles ancestrales asiatiques, de leurs systèmes de soins, de la sagesse ancienne mais aussi des religions mondiales et de la science de la nutrition moderne. Toutes ces données peuvent être synthétisées en 6 principes fondamentaux communs.

Les 6 principes fondamentaux 

  1. Manger des aliments frais non transformés
  2. Manger en ayant des émotions positives
  3. Manger en pleine conscience
  4. Manger en éprouvant de la gratitude
  5. Manger avec amour
  6. Manger avec les autres

A l’inverse, en étudiant le comportement alimentaire d’un échantillon de plus de 5000 personnes grâce à un questionnaire de 80 items, on a pu obtenir plusieurs facteurs de suralimentation qui s’opposent aux 6 principes ci-dessus.

Les 7 facteurs de suralimentation

  1. L’alimentation émotionnelle
  2. Le fast foodism
  3. Une attention excessive à l’alimentation
  4. Manger en faisant autre chose
  5. Ne pas écouter ses sensations alimentaires
  6. Manger dans une atmosphère peu appétissante
  7. Manger seul

 4 formes de nutrition à considérer

L’approche intégrative considère les différentes formes de nutrition suivantes :

la nutrition biologique  : consommer des aliments frais naturels le plus possible

la nutrition psychologique : prendre conscience des émotions avant, pendant et après le repas

la nutrition spirituelle : manger en pleine conscience, sans jugement ; avoir de la considération pour l’aliment et son origine ; apporter de l’amour à la nourriture

la nutrition sociale : s’unir aux autres à travers la nourriture.

Xxx

 

Référence

Integrative Medicine • Vol. 14, No. 5 • October 2015, Kesten—Whole-person Integrative Eating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *