Prise de masse musculaire : l’inflammation a du bon !

 

Vitamines et muscles : quand l’inflammation est bénéfique

Les vitamines telles que la vitamine C et la vitamine E sont des vitamines antioxydantes.

Des études parues notamment dans The journal of Physiology et Applied Physiology, Nutrition and Metabolism, ont montré les effets des vitamines C et E prises après l’entraînement. Il s’avère que le moment idéal pour prendre ces vitamines n’est pas celui-ci.

On pense souvent que l’inflammation est à combattre, mais elle n’est pas toujours négative pour l’organisme, au contraire. Pourquoi ?

Les antioxydants court-circuitent les processus physiologiques

Lorsque vous développez votre masse musculaire, vous stressez votre organisme mais c’est positif : il s’adapte, se répare, c’est un processus naturel qui doit suivre son cours.

Cependant, si vous consommez des vitamines antioxydantes après votre entrainement, vous annulez vos efforts.

En effet, elles diminuent :

l’hypertrophie musculaire

la force gagnée

l’adaptation des muscles à l’entraînement anaérobie et anaérobie 

la sensibilité à l’insuline obtenue grâce à l’exercice physique

L’idéal serait de consommer vos antioxydants les jours sans exercice physique ou encore 2 heures après celui-ci.