Mélatonine : des effets indésirables

La réglementation française autorise la commercialisation de compléments alimentaires apportant moins de 2 mg de mélatonine par jour et pas plus d’1 mg par portion.

Les allégations suivantes sont autorisées : La mélatonine contribue à réduire le temps d’endormissement et La mélatonine contribue à atténuer les effets du décalage horaire.

La réglementation est très variable selon les pays : le dosage autorisé peut être différent et certains pays en interdisent même la vente sous forme de complément alimentaire.

Quels sont ses effets de la mélatonine ?

La mélatonine a des effets sur l’horloge biologique mais elle a aussi d’autres propriétés : elle agit sur la modulation de l’humeur et du système immunitaire, la régulation de la température corporelle et de la motricité intestinale.

Elle possède aussi une action vasodilatatrice, vasoconstrictrice et pro-inflammatoire.

Des effets indésirables peuvent donc apparaitre dans certaines conditions ou en cas d’interaction avec d’autres substances :

  • céphalées
  • migraines
  • douleurs abdominales
  • vomissements
  • vertiges
  • tremblements
  • irritabilité
  • somnolence
  • cauchemars

Les cas où il n’est pas recommandé de consommer de mélatonine

Il est recommandé de ne pas consommer de mélatonine sous forme de compléments alimentaires dans les cas suivants :

  • maladies inflammatoires ou auto-immunes
  • femmes enceintes et allaitantes
  • enfants, adolescents
  • activité qui nécessite une vigilance soutenue et qui peut poser un problème de sécurité en cas de somnolence

Un avis médical est nécessaire

Enfin, pour les personnes épileptiques, asthmatiques, souffrant de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité ou suivant un traitement médicamenteux, la consommation de compléments alimentaires qui en contiennent doit être soumise à un avis médical.