Qu’est-ce que la nutrition fonctionnelle et intégrative ?

qu'est-ce que la nutrition fonctionnelle et intégrative

Qu’est-ce que la nutrition fonctionnelle et intégrative ?

La nutrition fonctionnelle et intégrative est à l’avant-garde de la nutrition. Basée sur la biologie des systèmes, elle s’appuie sur des fondements scientifiques. Le corps est un ensemble de systèmes qui communiquent en permanence entre eux et non des parties isolées les unes des autres. Un déséquilibre quelque part a des répercussions ailleurs.

Chaque personne est unique et se différencie des autres notamment par sa génétique, son environnement, son état émotionnel, son mode de vie, son histoire, son historique de santé. On utilise une matrice afin de réaliser un entretien le plus exhaustif possible, des points sans apparente relation pour vous peuvent être au contraire très révélateurs.

Au cours de la vie, des déséquilibres peuvent survenir et se manifester de différentes manières : fatigue chronique, mauvaise qualité de sommeil, problèmes digestifs, perte ou prise de poids, modification de l’humeur, compulsions alimentaires, problèmes de santé… Un peu comme la cacophonie dans un orchestre philharmonique lorsque les instruments s’accordent.

L’objectif est de parvenir à identifier les causes des déséquilibres et de les traiter de manière appropriée

C’est important car un symptôme peut avoir différentes causes, par exemple :

  • Dépression : déficit en omégas 3 ? Hypothyroïdie ? Carence en vitamine D ? Prédiabète ? Utilisation d’antibiotiques ?

Et une cause peut provoquer plusieurs symptômes :

  • Inflammation : dépression ? Arthrose ? Prise de poids ? Diabète ? Problèmes cardiovasculaires ?

Une alimentation simple, plus de bonnes choses !

Il est certain que l’alimentation peut à la fois contribuer au maintien d’une bonne santé ou la détériorer. La modification de notre alimentation ces dernières décennies est d’ailleurs en lien avec l’augmentation de l’incidence des maladies chroniques. On observe clairement 2 courbes parallèles.

On consomme aujourd’hui plus de produits industrialisés, des additifs et conservateurs non identifiables par notre organisme, une quantité importante de produits céréaliers sans compter beaucoup de sucre (caché ou non). En somme, cela représente beaucoup d’aliments dénués de saveur et de nutriments qu’on peut appeler calories vides.

On mange mais l’organisme n’est pas nourri. La diversité de notre flore intestinale s’appauvrit et se déséquilibre, or c’est pourtant un milieu d’importance capitale pour notre bien-être et notre immunité. Il existe une grande communication entre les intestins et le cerveau.

On peut véritablement dire « Food first! » puisque la nutrition fonctionnelle met en avant les qualités nutritionnelles des aliments pour rétablir ou conserver l’équilibre et la santé. L’idée c’est de ne pas forcément avaler une pilule pour masquer temporairement un symptôme.

Une alimentation simple, riche en nutriments et le plaisir de manger sont la base.  Selon vos habitudes actuelles, votre palais découvrira peut-être aussi de nouveaux goûts au passage. C’est un bonus.

Priorité aux produits non transformés et de saison, l’étiquetage est expliqué. En somme, on donne à l’organisme ce dont il a réellement besoin. Les édulcorants de synthèse, par exemple, ne font pas partie de la liste.

Une approche globale mind & body

Si la qualité de l’alimentation est  mise en avant en nutrition fonctionnelle, le comportement alimentaire est tout aussi essentiel. On peut perdre la connection avec ses sensations alimentaires comme la faim, la satiété ou se tourner vers une alimentation émotionnelle. Parfois c’est le résultat de régimes et de restrictions, d’injonctions alimentaires sur ce qu’il « faut » manger ou qu’il faut terminer son assiette. On ne se fait même plus confiance pour savoir quand manger et quand s’arrêter de manger. On pense toujours corps & esprit et si nécessaire, cela sera approfondi.

La gestion du stress est un autre point majeur. Autant le stress peut être momentanément utile, c’est une réaction normale de l’organisme, autant le stress chronique affecte grandement la santé. On stresse pour des événements passés, on anticipe avec anxiété l’avenir et on ne vit plus au présent.

Votre corps a besoin de bouger et c’est excellent pour le cerveau. Les études montrent que les personnes les plus actives au niveau physique sont à très faible risque de maladies neurodégénératives contrairement aux autres. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre. On sécrète des hormones du plaisir aussi, on évacue le stress, on s’oxygène et on entretient sa masse musculaire et son tonus. La clé c’est de trouver une activité plaisante que vous pratiquez régulièrement parce qu’elle fait vous sentir bien, tout simplement.

L’approche fonctionnelle et intégrative est donc holistique, elle souligne l’importance de l’équilibre émotionnel et physique et s’attache à le rétablir. Mind & Body. C’est la biologie des systèmes.

Les motivations de ma spécialisation

Je suis pour la formation continue tout au long de la vie, et ce d’autant plus dans un domaine où les connaissances sont en constante évolution. Plus on apprend, plus on entrevoit l’étendue des choses qui restent à apprendre, la complexité de notre corps et son lien avec le cerveau. Tellement passionnant…et parfois démotivant il faut bien l’admettre !

Je suis lucide, je sais bien que je ne saurais jamais tout, du reste personne ne sait tout. Au contraire, je remarque que les personnes les plus savantes quel que soit leur domaine de prédilection sont aussi les plus humbles, elles répondent qu’elles ne savent pas sans aucun problème.

En tout cas on peut s’améliorer et améliorer l’état de ses connaissances, c’est justement ce à quoi je m’attache.

Ayant une affinité pour l’anglais, j’ai toujours recherché des informations outre -Atlantique dans le domaine de la nutrition et de l’équilibre corps et esprit. Il faut dire que les Etats-Unis ont de l’avance en la matière.

Cela m’a apporté des connaissances que j’ai utilisées dans ma pratique, car c’est toujours bien de pouvoir proposer plus. Mais j’avais parfois le sentiment de détenir uniquement quelques pièces d’un puzzle.

Pour approfondir tous ces thèmes  et les mettre en forme officiellement, je me suis intéressée à un véritable cursus menant à une certification.

Pour faire mon choix, j’ai donc contacté une diététicienne qui exerçait à la Cleveland Clinic (Ohio) dans le service du Dr Mark Hyman, médecin fonctionnel internationalement reconnu. Cette clinique est pionnière en son genre.

Elle m’a recommandée la formation qu’elle a elle-même suivie avec l’Integrative and Functional Nutrition Academy et je me suis inscrite dans la foulée pour devenir Integrative and Functional Nutrition Certified Practitioner.

Ce cursus réservé aux diététiciennes nutritionnistes diplômées a une durée de 2 ans, le maintien du certificat est corrélé à une formation continue chaque année. C’est un investissement, beaucoup de travail mais quand on aime, on ne compte pas.

Xxx

Cette entrée a été publiée dans articles, Wellness, avec comme mot(s)-clef(s) , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.