L’acidité gastrique : hypochlorhydrie et IPP

L’estomac est un milieu acide. Son pH normal est compris entre 1,5 et 2,5. Ce sont les cellules pariétales de l’estomac qui produisent l’acide chlorhydrique HCl. Mais avec l’âge cependant, la production diminue : c’est pourquoi la moitié des personnes de plus de 60 ans souffre d’hypochlorhydrie, une insuffisance d’acidité gastrique, cela concernerait ensuite 80 % des personnes en bonne santé à 85 ans (1)

Une acidité gastrique optimale est importante pour plusieurs raisons

L’utilisation de médicaments anti-acide augmente le pH de l’estomac à 3,5, voire plus. Ils inhibent la pepsine (2) qui est potentiellement irritante pour l’estomac mais pourtant essentielle pour la digestion des protéines. Les IPP – inhibiteurs de la pompe à protons –  sont les médicaments anti-acide couramment prescrits.

L’acidité gastrique est aussi nécessaire pour l’absorption de nombreux minéraux. De plus, c’est aussi notre première défense contre les intoxications alimentaires, H. pylori, les parasites et autres infections (3).

Ainsi, sans un niveau adéquat d’acidité gastrique, nos défenses immunitaires sont affaiblies.

L’hypochlorhydrie est associée à de nombreux problèmes de santé. Aussi, une multiplication bactérienne intestinale intervient chez 20 % des personnes âgées entre 60 et 80 ans et touche 40 % de celles de plus de 80 ans.

Une acidité gastrique correcte est également nécessaire pour l’absorption de la vitamine B12 (une carence de vitamine B12 provoque fatigue, faiblesse et problèmes nerveux), de la vitamine C, du fer, du calcium, du magnésium, du zinc et du cuivre (4).

Enfin, l’acidité est aussi fondamentale pour une bonne digestion des protéines. 

Des symptômes fréquents d’hypochlorhydrie

  • candidoses chroniques
  • parasites intestinaux chroniques ou déséquilibre du microbiote intestinal
  • carence en fer
  • acné
  • ongles mous et craquelés
  • allergies alimentaires multiples
  • nausée après avoir consommé des compléments alimentaires
  • vaisseaux sanguins dilatés autour du nez et sur les joues (chez des personnes non alcooliques)
  • ballonnements, brûlures, gaz, éructations
  • remontées acides
  • sensation de plénitude gastrique après le repas
  • indigestion, diarrhée, constipation
  • aliments non digérés dans les selles

Des maladies associées à l’hypochlorhydrie

  • maladie d’Addison
  • asthme
  • maladie cœliaque
  • herpès
  • diabète
  • maladies autoimmunes
  • urticaire
  • eczéma

Pour une meilleure prescription des IPP selon l’HAS (Haute Autorité de santé)

16 millions de patients en France sont traités avec des IPP alors que plus de la moitié des usages ne serait pas justifiée. Les traitements prescrits sont souvent trop systématiques ou sur des durées trop longues. 

Lorsqu’ils sont prescrits pour une durée de plusieurs mois, les risques sont une diminution importante du taux de magnésium, une carence en vitamine B12, des fractures de la hanche, du poignet et des vertèbres.

3 mésusages principaux des IPP :

– Ils sont prescrits inutilement dans 80% des cas en prévention des lésions gastroduodénales dues aux AINS chez des patients non à risque de complications gastroduodénales

– Pour un reflux gastro-œsophagien, la durée de prescription est trop longue : la durée initiale recommandée est de 4 semaines et elle doit être réévaluée régulièrement

– Les prescriptions sont trop fréquentes chez les personnes les plus âgées et les nourrissons ou les jeunes enfants : la pertinence est à évaluer chez les personnes âgées polymédiquées et plus fragiles (risques d’effets indésirables/interactions médicamenteuses).

Chez les nourrissons et les jeunes enfants, ils sont rarement justifiés et non utiles en cas de régurgitation non compliquée.

Xxx

 


Programme HealthyNow!

Boostez votre énergie, simplement, en 10 jours !

Vous êtes prêt à retrouver votre dynamisme et votre capacité de concentration, tout en vous sentant plus léger ?

 

HealthyNow! est un programme de nutrition fonctionnelle & intégrative spécialement conçu pour soutenir votre forme et votre bien-être Mind & Body.

Il est très simple et s’intègre parfaitement dans votre vie quotidienne, que vous mangiez chez vous ou au restaurant. Vous profiterez d’un repas healthy en toute occasion !

Vous composerez facilement des repas à la fois délicieux et nutritifs sans passer des heures en cuisine. 

Vous aurez aussi une vision positive de l’alimentation et vous ferez l’expérience du rôle fondamental de la nutrition pour votre forme. Imaginez quelle différence cela ferait de ne plus penser en terme de restrictions, de privations mais de ressentir enfin que la nourriture est votre alliée ? 

Si vous ne voulez plus…

✖️vous sentir fatigué dans la journée 

✖️manquer d’énergie pour mener à bien tous vos projets ou pouvoir être actif avec ceux que vous aimez 

✖️penser au ralenti, avoir des difficultés à vous concentrer

✖️avaler divers excitants pour vous doper 

✖️grignoter des sucreries 

✖️vous sentir gonflé

✖️avoir une peau terne, marquée, les traits tirés…

 

Votre alimentation devrait vous soutenir pour mener une vie active et épanouissante. Vous pouvez à la fois apprécier ce que vous mangez tout en vous faisant du bien grâce au programme HealthyNow!

 

Le programme comprend :

– un guide pour vous apprendre à composer vos repas et collations

– les listes d’aliments conseillés 

– de délicieuses et copieuses recettes pour varier les plaisirs : petit-déjeuner, déjeuner, collation et diner

 

Au fil des jours…

 

➕ votre vitalité augmente, vous vous sentez plus tonique

➕ votre esprit s’éclaircit, votre concentration s’améliore, vous travaillez plus efficacement 

➕ les sucreries ne vous attirent plus

➕ vous vous sentez plus léger

➕ vous dormez mieux

➕ votre peau est plus lumineuseBoostez votre énergie Mind & Body : 10 jours pour relancer votre métabolisme !

Ebook 46 pages, 29 €

 
 
 

Références

HAS

Institute of Functional Medicine

(1)Britton, McLaughlin, Ageing and the gut. The Proceedings of the nutrition society, 2013 Feb;72(1):173-7. doi: 10.1017/S0029665112002807.

(2) Corleto, Festa, Di Giulio, Annibale, Proton pump inhibitor therapy and potential long-term harm, Current Opinion in Endocrinology Diabetes Obesity 2014 Feb;21(1):3-8. doi: 10.1097

(3) She, Fox, The role of the gastrointestinal microbiome in Helicobacter pylori pathogenesis, Gut microbes 2013 Nov-Dec;4(6):505-31. doi: 10.4161

(4) Hunt, Camilleri, Crowe, El-Omar, Fox, Kuipers, Malfertheiner, McColl, Pritchard, Rugge, Sonnenberg, Sugano, Tack, The stomach in health and disease, Gut 2015 Oct;64(10):1650-68. doi: 10.1136/gutjnl-2014-307595