Le collagène : la clé pour une peau souple et élastique

Le collagène est la protéine qui donne à la peau sa structure, sa souplesse et son élasticité. Il existe différents types de collagènes mais dans notre corps on trouve essentiellement les types 1, 2 et 3. Avec l’âge, la peau en produit moins chaque année, d’où l’apparition des rides et une peau qui s’affine.

Le collagène : la clé pour une peau souple et élastique

Cela explique le boom des compléments alimentaires à base de collagène actuellement. Mais les gélules et les poudres sont-elles la meilleure approche ? La biodisponibilité – la capacité de l’organisme à utiliser un nutriment – est un facteur à prendre en compte.

Pourquoi considérer un apport alimentaire en premier lieu ?

Les aliments, comme les bouillons à l’os, contiennent une forme de collagène que l’organisme peut utiliser directement. Cela les rend indiscutablement supérieurs aux compléments alimentaires. Les fruits et les légumes sont une approche saine et sûre pour booster la santé de la peau. Le fait de consommer des aliments riches en collagène ou qui en stimulent la production peut aussi aider à apporter les acides aminés nécessaires à la peau.
Spécifiquement, il existe 3 acides aminés importants pour la synthèse du collagène : la proline, la lysine et la glycine.

Quels aliments privilégier ?

1. Le bouillon à l’os

Il s’agit de faire mijoter longuement des os de qualité dans un bouillon aromatique. Il contiendra donc aussi du calcium, du magnésium, du phosphore et des acides aminés.

3. Le poisson et les crustacés

Comme les autres animaux, le poisson et les crustacés ont des arêtes et des ligaments faits de collagène. Certains disent que le collagène marin est le plus facilement assimilable. Cependant, la chair des espèces marines en contient des quantités inférieures  par rapport à certaines parties que l’on consomme moins : la tête, les écailles, les yeux.

La vitamine C joue un rôle majeur dans la synthèse de pro-collagène, le précurseur du collagène. Les agrumes tels que l’orange, le pamplemousse, le citron et le citron vert sont riches en vitamine C.

6. Les fruits rouges

Ils sont aussi une excellente source de vitamine C. Les fraises en sont particulièrement riches. Les framboises, les myrtilles et les mûres en renferment des quantités importantes également. De plus, les fruits rouges sont riches en antioxydants qui protègent la peau.

7. Les fruits exotiques

Pour poursuivre la liste des fruits riches en vitamine C, on compte les fruits exotiques comme la mangue, le kiwi, l’ananas et la goyave. La goyave contient aussi un peu de zinc, un autre co-facteur pour la synthèse du collagène.

8. L’ail

L’ail est riche en sulfure qui aide à synthétiser le collagène. En réalité, il faudrait en consommer des quantités importantes pour en tirer des bénéfices dans ce domaine spécifique. Trop d’ail, cru en particulier, peut occasionner des brûlures gastro-œsophagiennes ou augmenter le risque de saignements avec une utilisation concomitante d’anticoagulants.

9. Les légumes à feuilles vertes

Ils ont aussi des bénéfices esthétiques : les épinards, le kale et les autres feuilles vertes tirent leur couleur de la chlorophylle, connue pour ses propriétés antioxydantes. Certaines études montrent que consommer de la chlorophylle augmente le précurseur du collagène dans la peau.

10. Les haricots secs

Les haricots secs sont riches en protéines contenant souvent les acides aminés évoqués plus haut. Certains sont aussi riches en cuivre, un autre nutriment nécessaire pour la production de collagène.

11. Les noix de cajou

Elles contiennent du zinc et du cuivre qui stimulent la capacité de l’organisme à produire du collagène.

12. Les tomates

Pour leur teneur en vitamine C, une tomate moyenne peut apporter presque 30 % de cette précieuse vitamine. Elles contiennent aussi du lycopène, un antioxydant puissant bénéfique à la peau.

13 . Les poivrons

Ils sont riches en vitamine C et contiennent de la capsaïcine anti-inflammatoire.

Le sucre et les céréales raffinées peuvent endommager le collagène et provoquer une inflammation.

Pour aider l’organisme, vous avez tout bon avec ces différents aliments. Vous pouvez varier les sources en fonction de vos goûts. Une alimentation riche en protéines végétales ou animales vous apporte les acides aminés essentiels.

Les autres nutriments qui comptent sont le zinc, la vitamine C et le cuivre.

Le collagène n’intervient pas que dans la qualité de la peau. Il est utile à la digestion, aux muscles et aux articulations (contre les douleurs articulaires). La recherche dans le domaine des compléments alimentaires de collagène reste assez récente. Toutefois, si votre alimentation ne vous semble pas optimale, vous pouvez toujours les essayer. Les études parlent de bénéfices après 4 à 12 semaines d’utilisation.
Xxx